Rendez-vous Québec

Québec Lifesciences Cocktail - June 15th, BIO2015, Philadelphia

Rendez-vous Québec - 15 juin, BIO2015, Philadelphie

 
 

Le Québec, un partenaire présent à chaque étape

Le Québec est un des rares endroits au monde où une entreprise peut réaliser toutes les étapes de développement d’un médicament ou d’un dispositif médical, depuis la recherche fondamentale jusqu’à la commercialisation. Ce secteur peut compter sur un soutien adapté au nouveau modèle d’affaires de l’industrie.


Un grand bassin de main-d'œuvre talentueuse et qualifiée

Un grand bassin de main-d'œuvre talentueuse et qualifiée

  • Treize établissements d'enseignement supérieur offrent des programmes en sciences de la vie, dont quatre facultés de médecine et deux de pharmacie;
  • Deux écoles de génie offrent des programmes spécialisés en technologies de la santé;
  • Deux universités québécoises sont classées parmi les cent meilleures au monde dans le secteur des essais cliniques et précliniques en santé et en sciences de la vie, soit l'Université de Montréal et l'Université McGill;
  • Plus de 16 500 personnes affectées directement à la recherche dans les centres de recherche publics;
  • Près de 7 000 publications scientifiques sont produites dans les centres de recherche du Québec chaque année.

Une grande expertise dans les secteurs de pointe

Le Québec possède une masse critique d'entreprises et de chercheurs dans plusieurs secteurs de pointe tels les suivants :

  • la génomique et la protéomique;
  • l'infectiologie et l'immunologie;
  • les maladies cardiométaboliques;
  • la neurologie;
  • l'oncologie.

 

Certains créneaux de recherche sont aussi en pleine croissance :

  • les produits cellulaires, tissulaires et dérivés du sang;
  • les soins de santé personnalisés;
  • la recherche clinique précoce.
L’Amérique du Nord est un marché extrêmement important pour les immunoglobulines intraveineuses (IgIV), qui constituent plus de 40 % du marché mondial de produits de plasma. Les intervenants gouvernementaux du Québec ont été très compétents et d’une grande aide pour rassembler des partenaires stratégiques du domaine québécois des produits sanguins et pour nous fournir l’information nécessaire afin d’assurer une prise de décision d’investissement éclairée.

Nous sommes impatients de commencer à produire des médicaments sûrs et de haute qualité au Québec.
— M. Young-Ho Kim, président, Green Cross Biothérapeutiques
Roche et l’Institut de cardiologie de Montréal, un établissement renommé pour son excellence scientifique, partagent le même engagement pour le développement de la médecine personnalisée.
— M. David Kallend, responsable mondial de la recherche clinique et directeur médical, groupe Développement des produits de Roche
La province de Québec est un emplacement de choix pour nos clients. Sherbrooke et Montréal sont des villes idéales pour de nombreuses raisons, y compris la proximité des établissements d’enseignement de classe mondiale formant des diplômés en sciences de la vie et offrant de multiples possibilités de collaboration et un accès à des technologies de pointe.
Ces avantages nous permettent non seulement d’innover constamment, mais aussi d’offrir des services d’une qualité inégalée.
— M. Glenn Washer, premier vice-président corporatif, Services précliniques nord-américains, Laboratoires Charles River

Le Québec possède des infrastructures de recherche de calibre mondial

  • Le Québec investit actuellement plus de 25 G$ pour la modernisation de ses infrastructures de recherche et de soins de santé.
     
  • Génome Québec, constitue la principale plateforme de génomique au Canada et assure la gestion des activités du Centre d'innovation Génome Québec de l'Université McGill. Le Centre d'innovation a développé une expertise dans le domaine des troubles génétiques complexes.
  • L'IRIC possède le plus impressionnant parc technologique en recherche biomédicale au Canada, le mettant à la disposition des autres centres de recherche. À ce jour, l'IRIC a conclu 5 partenariats majeurs avec des compagnies biopharmaceutiques, dont Bristol-Myers Squibb, Pfizer, Merck et Pharmascience
     
  • NÉOMED est un consortium de recherche à but non lucratif voué à la découverte et au développement du médicament. Ce consortium a pour mission de développer des actifs prometteurs issus du milieu universitaire et des sociétés de biotechnologie. En novembre 2012, le gouvernement du Québec s'associait à des partenaires privés, AstraZeneca et Pfizer, pour lancer NÉOMED et l'Institut NÉOMED. Au total, près de 100 M$ y seront investis en cinq ans.
Nous sommes enchantés de nous associer à NÉOMED afin de créer un centre d’excellence unique sur la recherche de produits biologiques et de vaccins. Cela permet à GSK d’investir à l’extérieur afin de développer des partenariats et des collaborations qui permettront d’optimiser la recherche et le développement. Cette façon de faire représente le début d’une ère prometteuse dans le domaine de la recherche pharmaceutique »
à Montréal.
— M. Paul Lirette, Président, GSK Pharma Canad

Le Consortium québécois sur la découverte du médicament est un carrefour de convergence entre le milieu universitaire, les gouvernements, l'industrie pharmaceutique et celle des biotechnologies, dans le but de relever des défis médicaux complexes.

Ce consortium de recherche précompétitive est cofinancé par le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada et neuf grandes entreprises pharmaceutiques (Pfizer, Merck, AstraZeneca, Eli Lilly, Boehringer Ingelheim, GSK, Novartis, Janssen, Sanofi).

Notre partenariat avec le CQDM cadre bien avec notre stratégie “d’innovation ouverte”, qui consiste à collaborer avec des partenaires externes pour avoir accès aux meilleures données scientifiques afin d’accélérer et de faciliter la recherche sur les médicaments.
— Marc Bonnefoi, North America Head of R&D, Sanofi
Les initiatives innovatrices de partenariat, mises en place par le gouvernement du Québec, soutiennent les nouveaux modèles d’affaires et d’innovation.
Grâce à notre implication au sein du Fonds de partenariat pour un Québec innovant et en santé, nous collaborons avec des partenaires publics de choix pour faire avancer un projet de recherche essentiel.
Ces initiatives renforcent notre engagement à innover davantage et à collaborer plus étroitement avec les instituts et les organisations locales.
— M. David Goodman, chef de la direction, Pharmascience

Des mesures fiscales avantageuses

Les entreprises qui investissent au Québec bénéficient :

  • de crédits d'impôt pouvant atteindre 40 % des dépenses en recherche et développement (R-D).

Les chercheurs et les experts étrangers établis au Québec bénéficient :

  • d'un congé fiscal pouvant durer jusqu'à cinq ans.

Coûts d'exploitation

Selon le rapport de KPMG Choix concurrentiels 2014, les coûts totaux d'exploitation dans les grandes villes québécoises sont non seulement parmi les plus avantageux en Amérique du Nord, mais sont aussi plus faibles qu'en Europe de l'Ouest.



Québec has a strong venture capital presence

  • On average, Québec has attracted over one third of total venture capital investments in the Canadian life sciences sector over the course of the last three years.
  • These include Sanderling, TVM Life Science Ventures VII, CTI Life Sciences Fund, GSK Canada Life Sciences Innovation, Lumira Capital II, Amorchem Seed Fund, and the Merck Lumira Biosciences Fund.
The strong combination of academic research and drug discovery talent in Québec made Montréal an ideal choice for Versant to establish a presence and invest in promising biotech discoveries,
— Brad Bolzon PhD., managing director, Versant Ventures
  • Québec draws big pharmas 
    • The majority of pharmaceutical research companies have chosen Québec to do business or set up a Canadian head office, including Pfizer, Merck, Sanofi, Valeant, Shire, BMS and Abbvie.
  • A number of companies have invested their confidence in Québec to manufacture their products, including Pfizer, Merck, GSK, Valeant, Green Cross and Galderma.



Recent investments

Notre nouveau centre de recherche Clinique et le Fonds de Recherche Tremblay Servier, inaugurés à l’automne 2014, viennent souligner notre engagement envers le Québec, qui est en train de devenir un endroit incontournable en ce qui a trait à l’innovation, et où les sciences de la vie tiennent une place de choix, sur le plan tant industriel qu’universitaire.
— M. Olivier Laureau, président, Groupe Servier

2015

  • Medicago, une importante société de biotechnologie canadienne et chef de file mondial dans la création et la production de vaccins et de traitements utilisant les plantes, a choisi la Ville de Québec pour implanter son nouveau complexe de production. Ce projet de 
    245 M$ sera complété d'ici 2019.
     
  • Green Cross Biothérapeutiques (site en anglais seulement) une société biopharmaceutique de Corée du Sud, a annoncé la construction d'une usine de fractionnement plasmatique au Québec, située à Montréal. Le total des investissements du projet s'élèvera à 315 M$.

2014

  • Pharmascience a annoncé l'achèvement de l'agrandissement et de la modernisation de son usine à Montréal. Le projet de 38 M$ a servi à rapatrier une partie de la production qui était auparavant réalisée par des sous-traitants et à accroître ses activités de recherche et de développement au Québec.
     
  • Servier, deuxième laboratoire pharmaceutique français en importance, a inauguré un centre d'excellence en recherche clinique à Laval. Ce nouveau complexe de 2 780 m2, réalisé grâce à un investissement de 16,3 M$, a pour mission de participer à la conception et au développement de la recherche clinique internationale du groupe Servier. Plusieurs axes thérapeutiques majeurs y seront étudiés, dont les maladies cardiovasculaires, la cancérologie et la neuropsychiatrie.

2013

  • GlaxoSmithKline annonçait un investissement de 36 M$ dans ses installations du Parc technologique de Québec. Cet investissement permettra à la société pharmaceutique de se doter de deux nouvelles chaînes de production, soit une de remplissage et d'emballage de vaccins pandémiques, ainsi qu'une autre de conditionnement de vaccins antigrippaux.
     
  • Valeant annonçait l'agrandissement et la modernisation de l'usine de sa filiale Laboratoire Dr Renaud à Laval, la mise sur pied d'un centre d'excellence mondial en cosméceutique et en dermatologie ainsi que l'implantation du siège social mondial de Valeant Pharmaceuticals International à Laval.

L'excellence scientifique des chercheurs québécois

Voici quelques exemples de découvertes récentes qui révolutionneront la médecine de demain dans les secteurs suivants :

L'oncologie 

  • Percée dans la compréhension de la formation de métastases
    Des chercheurs de l'Institut et Hôpital neurologiques de Montréal ont découvert un nouveau mécanisme à l'origine de la prolifération du cancer. L'étude a porté sur la protéine appelée DENND2B qui participe à la migration normale des cellules.
     
  • Tumeur cérébrale − une sonde révolutionnaire facilite l'ablation des cellules cancéreuses
    Les patients atteints du cancer du cerveau pourraient vivre plus longtemps grâce à une nouvelle méthode de détection du cancer mise au point par des chercheurs de l'Institut et Hôpital neurologiques de Montréal et de l'École polytechnique de Montréal.
     
  • Percée mondiale : une nouvelle molécule permettant d'augmenter les greffes de cellules souches
    Des chercheurs de l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l'Université de Montréal ont découvert une nouvelle molécule, nommée UM171, qui a le potentiel de multiplier par plus de 10 le nombre d'unités de sang de cordon disponibles pour une transplantation chez l'humain.  

La cardiologie et la gastroentérologie

  • Une nouvelle maladie du cœur et de l'intestin découverte
    Des cardiologues pédiatres et chercheurs du CHU de Québec et du CHU Sainte-Justine ont découvert une nouvelle maladie.

    Nommée dysrythmie intestinale et auriculaire chronique (DIAC), cette maladie rare affecte le fonctionnement électrique des cellules musculaires responsables du fonctionnement automatique du cœur et des intestins.

L'imagerie médicale

  • Major clinical advance

Avancée clinique majeure
Des chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke ont dévoilé les résultats d'une étude clinique prouvant l'équivalence entre le technétium (99mTc) produit par cyclotron et celui produit par réacteur nucléaire.

L'infectiologie

  • Développement d'un nouvel adjuvant naturel (voir « L'application des connaissances à son meilleur! »)
    Un chercheur de l'Université Laval de Québec, en collaboration avec le Centre INRS-Institut Armand-Frappier, a mis au point une nouvelle génération d'adjuvants capables d'améliorer la réponse au vaccin antigrippal trivalent inactivé. Il s'agit d'un adjuvant naturel dépourvu de métaux lourds et de substances chimiques, et produit à faible coût.

L'ophtalmologie

  • Nouveau traitement pour une forme de cécité infantile
    Un projet de recherche international, dirigé par le Laboratoire de génétique oculaire de l'Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM, laisse entrevoir l'efficacité d'un nouveau médicament administré par voie orale chez les patients atteints d'amaurose congénitale de Leber, une maladie pour laquelle il n'existe actuellement aucun traitement.

 

La neurologie

Découverte d'une petite molécule qui pourrait améliorer la réponse des patients dépressifs au traitement
Des chercheurs de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas ont découvert que les niveaux d'expression d'une petite molécule, appelée miR-1202, sont plus bas dans le cerveau des personnes dépressives.

Cette découverte pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements plus efficaces pour les personnes atteintes de dépression, en plus de permettre d'identifier celles susceptibles de répondre à un traitement antidépresseur.